Model-Nautic-Club

Modélisme Naval
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Exploration d'autres continents et de nombreuses îles.

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 18/06/2012
Localisation : Gerpinnes - Belgique

MessageSujet: Exploration d'autres continents et de nombreuses îles.   Ven 22 Juin - 2:36


Ou en étions-nous ?

Ah oui, le Nil fournissait beaucoup de choses aux Égyptiens mais pour compléter leurs ressources, ils s'aventurèrent sur la grande Mare (Méditerranée).
Le Liban fournissait le bois, Chypre était riche en cuivre et l'étain était fourni par l'Asie mineure. Ces navires marchands sont représentés à Thèbes dans une fresque datée d'environ 1.400 ans av. J-C.
Les embarcations sont courtes avec de larges flancs surélevés pour protéger la marchandise.
Après avoir construit leurs pyramides, nos amis vont découvrir en Mésopotamie une invention qui va transformer le monde : la roue ! Déjà un bouleversement industriel, c'est plus rapide par la route terrestre que maritime. Donc, nos bateaux vont chercher plus loin d'autres commerçants.
Mais la consanguinité des Pharaons entraîne le déclin de la riche Egypte. Sans leur Dieu, le peuple est perdu et sombre dans la misère dont il ne reste que peu de traces.
Les Phéniciens vont les remplacer dans la conquête de cette grande Mare. Au départ sans doute des côtes de Syrie et de Palestine, ils vont établir une colonie à Carthage (Tunisie).
Ils vont parcourir toute la Méditerranée de long en large. Ils déborderont dans l'Océan Atlantique pour y découvrir les Iles Canaries et les côtes ouest de l'Afrique.
Ils inventent l'alphabet et l'introduisent en Europe.
Leurs rivaux appellent les navires Phéniciens « GAULOI » ou « BAQUET » car ils étaient courts et larges, ou « HIPPOS » car la proue était ornée d'une tête de cheval.
Un relief datant de 700 ans av. J-C montre des galères phéniciennes dotées d'éperons, ou rostres, très pointus ; d'une seule rangée de rameurs ; de ponts de combat abrité par des boucliers ; d'arrière incurvés.
On imagine qu'ils servaient de protection aux navires marchands, mais sans certitude.
Ben oui, il y avait déjà des pirates chez nos ancêtres !
Donc, on va armer nos bateaux.
Les Grecs sont particulièrement inventif dans le domaine.
Les galères allaient devenir les navires de guerre dominants en Méditerranée.
Les navires robustes et lents servaient aux transports des produits.
Les galères rapides, à coque légère et mince, portaient les messages ou les personnalités importantes.
En mer Egée, la prospère civilisation minoenne créa la première marine pour protéger son commerce.
Les Égyptiens, en leur temps, avaient aussi entraîné des rameurs guerriers pour le pillage en mer.
Vers 1.000 av. J-C, les Grecs ajoutèrent un rostre aux galères les plus légères pour couler le navire ennemi.
Toutes ces précisions nous sont rapportées par le poète grec HOMERE et son héros Ulysse.
Il méprise les peuples qui n'utilisaient pas la mer mais décrit les phéaciens comme fiers d'être rameurs et marins renommés.
Ces hommes ne sont pas des esclaves mais des hommes libres qui aiment le travail d'équipe et le côté athlétique de leur métier.
La galère d'Ulysse est du type Pentécontore, navire à un seul pont utilisant 50 rameurs.
Il est le plus puissant, le plus répandu et le plus redouté.
Par la suite, les Grecs vont ajouter un second rang de rameurs, c'est la Birème.
Mieux manœuvrable, cela se traduit par une puissance de choc considérable lors de l'abordage.
Les corinthiens franchirent une étape supplémentaire en construisant la célèbre Trière.
Chaque rameur occupait deux cubits (96 centimètres) et que chacun avait sa rame.
Les rames mesuraient neuf cubits de long.
Les rameurs du rang supérieur s'appelaient « Thranites », ceux du rang intermédiaire étaient les « Zygites » et ceux du rang inférieur étaient les « Thalamites ».
Elle fut copiée par de nombreuses cités tels que Athènes ou Sparte.
D'un très grand niveau technologique, elle fut même améliorée au cours des nombreuses campagnes et bataille pendant plusieurs siècles.
De tout temps, l'homme n'a pas construit des navires de guerre pour aller à la pêche.
Donc des alliances vont voir le jour et de célèbres batailles vont avoir lieu.
De ces expéditions et voyages en mer, des légendes vont se colporter et traverser les siècles comme ce Jonas avalé par une baleine. De nos jours, un marin appellera « Jonas » toute personne susceptible de porter malheur.

La prochaine fois, je vous parlerai de la bataille de Salamine et de l'arrivée des Romains en Méditerranée.
Revenir en haut Aller en bas
http://model-nautic-club.kanak.fr
 
Exploration d'autres continents et de nombreuses îles.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour les brodeuses des autres continents ! !!! For other continents' stitchers !!!
» Tout nouveau forum sur l'exploration urbaine pas comme les autres
» Karen Blixen : Out of Africa ... Et autres oeuvres
» Contes (Perrault et autres)
» Shinobi, le jeu : discussions et autres blablas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Model-Nautic-Club :: Oncle Henri raconte-
Sauter vers: